Le groupe

Né d’une idée du chanteur et guitariste Guillaume Hugot, KILKASH voit le jour en 2006 suite à une rencontre avec le mandoliniste et chanteur irlandais Michael Mc Donnell. Afin de concrétiser le projet, les deux musiciens s’entourent de Jacky Beaucé (flûtes, uilleann pipes) et Sylvie Barral (chant, bodhrán). Forts de leurs expériences personnelles en matière de musique irlandaise, les musiciens constituent rapidement un répertoire leur permettant de se produire sur scène dès 2007. Si mélodies et rythmiques sont celles que l’on reconnaît aisément au détour d’un pub, KILKASH se démarque par son choix délibéré pour des chansons certes issues du répertoire traditionnel irlandais mais peu connues du grand public. Cette volonté de s’éloigner des sentiers battus est également valable pour les pièces instrumentales puisque KILKASH privilégie là encore des trésors cachés voire oubliés.

Outre un répertoire inhabituel, KILKASH se distingue par des arrangements originaux résultant des influences glanées par les quatre musiciens au cours de parcours musicaux très divers. L’itinéraire plus traditionnel de Jacky Beaucé et Michael Mc Donnell remplacé plus tard par Benoît Volant se mêle ainsi au passé artistique de Sylvie Barral entre blues, folk et jazz. Guillaume Hugot, fort de ses expériences dans des styles variés, consolide cet ambitieux mélange dont il est l’initiateur. Musiciens de qualité, les membres de KILKASH font également preuve d’une aisance vocale leur permettant des harmonies inédites dans la musique traditionnelle irlandaise.

Très rapidement, le groupe se fait connaître sur les scènes des festivals et des salles de concert, une aventure qui pousse les musiciens à réaliser au printemps 2008 leur premier CD intitulé simplement « Kilkash ». Cet album entièrement auto-produit fait l’objet d’un excellent accueil par le public mais aussi la critique spécialisée. KILKASH repart donc sur les routes et multiplie les concerts jusqu’au début de l’année 2011 qui verra le départ du mandoliniste Michael Mc Donnell et l’arrivée de Benoît Volant, un expert du violon irlandais. Une nouvelle page commence alors pour le groupe qui décide d’adapter son répertoire à la nouvelle formation. Ce second souffle est aussi l’occasion pour KILKASH de retourner dans les studios d’enregistrement. Entourés des professionnels du son Fabrice Lafontaine et Tonio Serrano, les musiciens travaillent sans relâche dans le studio de ce dernier de juin à octobre 2011. Le 16 décembre 2011, c’est devant un public conquis que KILKASH fête la sortie officielle de son deuxième album, « The Valley », lors d’un concert à St Lô dans la Manche, fief du groupe.